Majeure Image et algorithmique (S9) * 2-9-IMA-MAJ
  • Ce projet d'initiation à la recherche, fait seul ou par groupe de deux, permet de mettre en oeuvre les connaissances reçues. Il permet aussi de se familiariser aux différentes modalités d'un travail de recherche ce qui est particulièrement important pour les étudiants qui suivent un master spécialisé, parmi lesquels un certain nombre seront ultérieurement doctorants. Suite à ce module, l'étudiant connait donc la démarche commune à tout travail de recherche (recherche bibliographique, identification du problème, proposition d'une solution, résultats/discussion, publication du travail). Aussi ce travail est-il une bonne introduction à un travail de thèse.

    Crédits : 6.00

  • A la suite de ce module, l'étudiant doit avoir compris la technologie et la physique des dispositifs fondamentaux liés à l'acquisition. Il doit être capable de comprendre et d'adapter des méthodes adéquates pour toutes les étapes du calibrage d'un système d'acquisition (scanner, caméra...). Ces différentes étapes concernent : l'acquisition, la détection, la mise en correspondance d'une mire avec ses données, l'estimation des paramètres du système.

    Crédits : 3.00

  • A l'issue du module l'étudiant doit être capable de comprendre, d'améliorer et d'écrire un algorithme et un programme de reconstruction à partir de données très variées (scanner, IRM, interférométrie...). Il saura analyser et résoudre un problème inverse, en particulier: la reconstruction de données scanners (d'émission ou de transmission) et d'IRM, la déconvolution (myope, aveugle). Il connaîtra plusieurs applications de la modélisation par champs de Markov en traitement de l'image (débruitage, segmentation, reconstruction) et saura mettre en oeuvre des algorithmes rapides à base de coupures minimales de graphes (graph-cuts).

    Crédits : 3.00

  • Ce module permet d'introduire les notions de synthèses d'images pour le traitement et l'animation de la géométrie 3D. Les cas d'applications traitent en particulier le cas du loisir numérique (jeux-vidéo, cinéma d'animation, effets spéciaux) ainsi que les problématiques de calculs numériques et simulation physique.

    A l'issu du module, les étudiants sont capables de:

    Identifier:
    - Les principes de la modélisation 3D.
    - Les principales caractéristiques différentielles des surfaces 3D.
    - Certaines approches classiques d'animation 3D.
    - Les approches adéquates de résolution numérique pour la simulation physique.

    Concevoir:
    - Un code permettant la visualisation et l'interaction avec une scène 3D en temps-réel.
    - Des algorithmes rapides sur carte graphique pour la visualisation et l'animation.
    - Des algorithme de déformation, d'animation et d'analyse de surfaces.


    De mettre en oeuvre:
    - La librairie OpenGL pour le rendu en temps-réel d'une scène 3D
    - Le langage C++ et la librairie Qt pour interagir avec la scène.

    Crédits : 6.00

  • A la suite de ce module, l'étudiant doit être capable, en partant d'une problématique telle qu'on peut la rencontrer dans une application industrielle dans les domaines concernés (mouvement, matériaux, couleur), de proposer la mise en oeuvre d'une solution réalisable s'appuyant sur une modélisation bien comprise.

    Crédits : 3.00